ICN Ronde 8 à domicile


Cette 8ème ronde se déroulait dans nos locaux et nous recevions deux équipes de Fontaine-l’Evêque (5 et 6) (avec des joueurs bien connus) et qui n’avaient aucune ambition au classement général.

La maladie a frappé l’un ou l’autre de nos joueurs et nous avons dû jongler quelque peu pour établir nos équipes (nos réserves ne sont pas inépuisables).

En 5H (Michael, moi-même, Agnès, John), le match s’annonçait équilibré, nous étions théoriquement supérieur aux deux premiers tableaux (Jean-Claude Montagne et Daniel Dejasse) et inférieurs aux deux derniers (Charles Romboni et Pierre Loes).

En 5I (Corentin, Alan, Maryian, Gauthier), par contre nous avions une moyenne ELO supérieure de 300 points à nos adversaires (Italo Russo, Gérald Polomé,Aurélie Deprez, Antoine Fiore). Cela ne veut rien dire dans ce genre de compétition mais ceci nous donnait toutes les chances de rester premier au terme de cette journée.

Les parties débutent et Corentin prend rapidement l’avantage pour clôturer le premier sa partie (1-0). De son côté Gauthier gère calmement et prend l’avantage. Par contre Alan se fait piéger et perd une tour au profit d’un fou seulement. Maryian est hyper attaquant mais se retrouve néanmoins en infériorité numérique (connaissant sont optimisme inébranlable, il se voyait déjà gagnant à ce moment).

Agnès se sort très bien de l’ouverture et je la trouve dominante territorialement. Idem pour Michael. John par contre ne se rend pas bien compte qu’il a 1h30 pour 40 coups plus 30 minutes KO plus 30 secondes par coup et joue uniquement sur ces 30 secondes par coup.

De mon côté, avec les noirs, je dois faire face à une attaque où les variantes de coups sont très nombreuses (de même que les différentes réponses possibles). J’essaie donc de trouver le coup le plus sûr à chaque mouvement.

Gauthier gagne assez facilement. 2-0 en 5I.

Alan redresse lentement sa barque et Maryian a toujours son déficit matériel ….mais l’initiative.

Au prix d’une bourde, Michael se retrouve avec une qualité de moins…cela va être difficile pour lui.

Agnès gère toujours et John est perdant (d’autant plus qu’en désavantage matériel, il accepte l’échange des dames sans voir un échec avec possibilité de contre-attaque).

L’attaque de mon adversaire est de plus en plus pressante mais je pense que cela tient et je me retrouve même avec un avantage matériel (à vérifier avec Komodo si d’autres issues existaient).

Et cela continue….une bonne fourchette et Alan gagne 3-0. John rend les armes 0-1. Hélas Agnès a raté un temps et son adversaire parvient à faire un échange qui lui donne un pion passé.

J’ai maintenant un bon avantage matériel sur mon adversaire et Michael a l’initiative mais toujours en infériorité. Maryian se retrouve maintenant en finale avec une meilleure connaissance de celles-ci que son adversaire.

Agnès perd. 0-2 mais je gagne et donc 1-2 en 5H. Maryian gagne et l’équipe en 5I réalise ainsi le 4-0 (très utile pour les départages éventuels).

Michael et son adversaire Jean-Claude semblent méconnaître la cadence des Interclubs (mais aussi du TIPC et de nos compétitions internes) et jouent en blitz. Des horreurs de part et d’autre, un mat en 1 coup non vu et finalement Michael s’incline. 1-3 donc et un match nul loupé pour nous (mais nous sommes sans ambitions en 5H).

Au final, en 5H nous restons à 8 points et en 7ème position. L’Echiquier du Centre et Nivelles toujours en tête et se préparant à leur rencontre (ils termineront néanmoins probablement aux deux premières places).

Et en 5I nous sommes en tête avec 2 points d’avance sur Leuze qui, malgré une équipe avec une moyenne de 1820, s’est fait accrocher par Gilly 4 (match nul 2-2).

La prochaine ronde nous verra en déplacement à Namur où la prédictabilité de la composition d’équipe est proche de 0. Méfiance donc !


0 vue

FOLLOW ME

  • Facebook Classic
  • Instagram

Visites depuis le

02 juillet 2014


 

© Club d'Echecs Anderlues créé avec with Wix.com